Le Centre MedSon est une école reconnue et agréée par :

Regroupement des intervenants et thérapeutes en médecine alternative

Regroupement des intervenants et thérapeutes en médecine alternative

Association des Naturothérapeutes du Québec

Association des Naturothérapeutes du Québec

Les effets thérapeutiques du son
Les effets thérapeutiques du son

par Emmanuel Comte, compositeur, chercheur, auteur et formateur

 

Emmanuel Comte est auteur des livres :

¤ Le Son de Vie, Québécor 2011

¤ Le Son des Vibrations, Québec-Livres 2015, Dangles, 2015.

¤ Le Son d'Harmonie, MedSon 2012.

 

Des questions ? Contactez-nous.

 

Copyright 2016 Centre de Recherche Medson

La page Facebook du Centre de Recherche Medson

Sonologie, Sonothérapie, Enseignement, Création, Recherche

Résumé
Qu'est-ce que la Sonologie ?

 

À la fois une science ancienne et nouvelle, la Sonologie est une philosophie sonore. J'en expose la pratique ainsi que les fondements historiques et scientifiques dans différents ouvrages (1).

 

C'est une démarche qui regroupe la recherche, l'enseignement et la thérapie que je développe aussi avec l'utilisation thérapeutique de la voix, des diapasons thérapeutiques, des arômes, de la chronothérapie, des bols tibétains planétaires et des gongs, basés sur les théories d'Hans Cousto.

La Sonologie est aussi la science des sons et des vibrations thérapeutiques qui a un champ d'applications très large. C'est un domaine d'avenir qui fait preuve d'un grand engouement, depuis quelques années, y compris dans la médecine.

Prendre soin, être au service, quoi de plus beau que de le faire avec des sons et des vibrations?
 

L'expression « prendre soin par les sons » appelle plusieurs sens

Le mot thérapeute, vient d'un ancien mot grec, θεραπευτής, signifiant justement celui (ou celle) qui est au service, celui (ou celle) qui prend soin. Il a aussi désigné des personnes ayant choisi dans l'Antiquité, une vie contemplative, tel que décrit par Philon. (2)

 

Prendre soin de soi
Quelques rappels au sujet des sons : le son, qu'il soit musical ou non, est une vibration. Le monde sonore est une des manifestations les plus tangibles des vibrations, beaucoup moins abstraite que celle de la lumière par exemple.

 

Comme tout est vibration dans l'Univers, il est aisé d'imaginer que les mêmes lois caractérisent l'infini et que les sons représentent une belle voie d'étude, si l'on désire comprendre l'ordre du Monde, tel que l'enseignait Pytahgore. Ce Monde, au sens du Cosmos grec, « κόσμος », signifiant ordre. À la lumière du pythagorisme, l'expression « ordre du monde » devient presque un pléonasme. Il est cependant bon d'utiliser ici cette expression, du fait du grand chaos apporté hélas par l'Humanité.

 

Le Cosmos (extrait), vu par le télescope Hubble (NASA)

 

C'est la voie entreprise par Pythagore, il y a 2 600 ans. Le son est intrinsèquement l'expression sensible de la polarité, du mouvement, du yinyang.

 

Pythagore a vécu en Grèce au 6e siècle av. l'ère commune. Connu de sinistre réputation de tous les écoliers pour le fameux triangle qui porte son nom. Il a voyagé dans le bassin méditerranéen, en particulier au Liban et en Égypte, avant d'aller visiter Babylone, comme captif. À son retour en Grèce il fonda son école. Son influence marqua toute une époque, jusqu'au haut Moyen-âge occidental, malgré que le pythagorisme ait été mis à l'ndex par le Vatican, punissant de mort toute personne diffusant ses idées prétenduement païennes, comme l'illustre par exemple le triste sort réservé à Hypatie d'Alexandrie, au 5e siècle. (3)

 

Le YinYang (© MedSon)

 

J'ajoute que notre nature intime, cellulaire, moléculaire est sonore et que nous vivons dans un univers qui est sonore lui aussi : l'écoute de nos cellules, de la Terre, du Soleil et des espaces interstellaires, documenté par la science, révèle par le même biais, leur nature musicale.

 

L'utilisation des sons pour soi-même

Cet éclairage permet de comprendre pourquoi les sons ont vu leur usage se développer à travers toutes les traditions spirituelles, chamaniques, monastiques, mystiques, contemplatives et religieuses. Rappelons que « religieux » veut dire relié et dans cette optique, l'utilisation des sonorités permet de se sentir relié à tout. Naturellement, la meilleure façon de le faire est de pratiquer les sons avec sa propre voix. Que cela s'agisse de récitations de mantras, de prières ou de mélopées, de chants ou de berceuses, le processus est le même. Seul ou en groupe, le bien se fait, en profondeur.

 

Aôm, le Son-Univers
Le son Aôm est appelé parfois abusivement « son originel ». En fait j'estime que d'une manière générale, le son est créatif et non créateur. Je préfère de loin que le son Aôm soit surnommé, là, à juste titre, « son-Univers » (4). Sa pratique nous permet de nous harmoniser avec l'Infini. Par nature, le son est lui-même infini, sans début, ni fin et la comparaison avec la théorie obsolète du bigbang ou avec la phrase biblique incomprise Au commencement était le Verbe, paraît déplacée.

 

Dans cette optique, la musique de Jean-Sébastien Bach est une musique infinie (5). Pratiquer cette sonorité, revient à faire vibrer notre corps des pieds à la tête, jusqu'à sentir sa résonance au niveau frontal. Les plus éveillé(e)s d'entre nous sentent comment ces vibrations arrivent à activer un état de sérénité, dû entre autres à la libération d'endorphines depuis l'hypophyse. Bien évidement, lorsque ce chant est pratiqué en groupe, ses effets sont multipliés, amplifiés et c'est un grand bonheur. Le CD Aôm est dédié à cette vibration.

 

Ci-dessus, le spectrogramme des voyelles a-e-i-o-u
(© MedSon)
La gestuelle des sons de voyelles.
Extrait du livre Le Son d'Harmonie

 

Le chant des voyelles

Ci-contre (en bas), le spectrogramme des voyelles a-e-i-o-u (© MedSon)

La pratique du son Aôm peut introduire d'autres sons, comme le chant des voyelles. Il s'agit de retrouver les vibrations, avant qu'elles ne soient culturellement identifiables à travers la sémantique des mots. Leur chant permet alors de faire sienne la signification propre de chaque voyelle en l'incorporant, en la dansant à travers le geste et en la laissant parler à l'intérieur et à l'extérieur de soi, afin qu'elle révèle son essence. Ce chant permet de développer sa propre capacité harmonique, débouchant ainsi sur d'autres pratiques plus avancées, dont le chant de voyelles harmoniques, le chant harmonique, le chant intuitif.

 

Une fleur dans sa splendeur est l'écho de notre temple intérieur.(© MedSon)

 

L'utilisation des sons pour les autres

Développer un tel bonheur sonore est une source de rayonnement dont vont profiter les autres. Sans rien dire ni faire, les sonorités nous enveloppent encore dans leurs échos inaudibles et notre aura s'en trouve plus brillante et harmonisée. Nous devenons alors comme autant de fleurs, rayonnant couleurs, formes et parfums, non seulement pour elles-mêmes, mais pour l'ensemble de la prairie qui les porte. Chanter pour l'autre, c'est lui transmettre de l'amour. Car lorsque vous chantez, c'est l'être qui exhale la vibration de cœur à cœur. Naturellement, il est commode aussi d'exprimer des sons à travers un instrument : jouer avec un instrument de musique, c'est bon aussi, à condition qu'il n'occulte l'essentiel, car le plus bel instrument est votre temple intérieur.

 

Avec sa voix ou des instruments appropriés, il est possible de faire vibrer l'autre, afin de devenir un « sonneur de dons »et un « donneur de sons ». Le massage sonore, Toucher par les Sons®, sonothérapie, musicothérapie, sont autant de pratiques apportant de réelles collaboration notoires en médecine intégrée. Aisées au demeurant à donner en complément d'autres spécialités, ces techniques sont utiles et efficaces.

 

Prendre soin par les sons, c'est aussi prendre soin des sons

À une époque où l'énergie sonore est utilisée de façon chaotique, culturellement, socialement, militairement, industriellement, je dirais même spirituellement, il serait temps d'y voir un peu plus clair. Un tel chaos peut avoir conduit l'auteur Pascal Quignard à la « Haine de la musique » (6) et cela est compréhensible.

 

Quand chanter devient prière Emmanuel Comte, Abbaye du Thoronet, France - Septembre 2011 (© MedSon) Chanter dans une telle acoustique est un réel privilège. Ce lieu dédié originellement au chant contemplatif selon la tradition cistercienne, est reconnu pour être une des plus belles acoustiques au monde.
Le chant devient prière.
Le son devient contemplation

 

Mais au demeurant c'est bien dommage, car bannir la musique est couper le lien qu'elle permet avec le Cosmos, l'Univers et l'Infini, de par l'usage des sons qui la caractérise. Donc nous devons prendre soin des sons. D'une part parce que l'énergie sonore, comme l'énergie calorique peut être dangereuse, si excessive, comme elle ne l'est hélas que trop souvent.

 

La musique peut être le support d'intentions, qui si elles sont mal dirigées, peuvent être grandememnt dommageables. Il est donc plus que temps de mettre en pratique le Premierr accord toltèque de Don Miguel Ruiz :

Que ta parole soit impeccable.(7)

 

Être porté par la vibration sonore, c'est laisser l'Univers s'exprimer à travers soi. Quoi de plus naturel alors que d'entrevoir les capacité connectives des sons. Je dirai re-connectives. Car la rupture des liens avec l'Univers et notre nature infinie est facteur de maladie. Cette déconnection nous rend « aliénés » privés de liens, au sens propre.

 

Que le son nous unisse, nous réunisse et ainsi puisse contribuer à guérir le Monde.

 

Pascal Quignard, La haine de la musique - Don Miguel Ruiz, Les quatre Accords toltèques.

 

© 2014-2016 Emmanuel COMTE medson.net

Exemples de chant intuitif - Le Choeur pythagoricien

Sonologie 2014 Flash Mob Le Thoronet Choeur Harmonique

Direction Emmanuel Comte

Sonologie 2016 - Laisse l'Univers t'aimer - Let the Universe loving you Valsaintes 7 mai 2016

Direction Emmanuel Comte

Références

¤ (1) Le Son d'Harmonie, ed. MedSon 2012 ISBN 978-2-9810345-2-6, Le Son de Vie et la sonorité des Mondes, Sonologie et pythagorisme, éd. Québécor, 2011, ISBN 978-2-7640-1757-9, Le Son des Vibrations (Québec-Livres, 2015 ISBN 978-2-7640-2417-1 ).

¤ (2) Philon d'Alexandrie, De vita contemplativa I.2

¤ (3) Voir Le Son de Vie, Québecor 2011, Chap. 8 à 12. Hypatie d'Alexandrie ou Hypatia est une mathématicienne égyptienne née entre 355 et 370 selon les sources et meurt assassinée par des chrétiens en 415.

¤ (4) Cette idée est développée dans le livre: Emmanuel Comte, Le Son de Vie, op.. cit. chapitre 7, p. 84.

¤ (5) Voir Le Son de Vie, op. cit, chap. 16 p. 185 : Mathématique cosmque et musique des sphères.

¤ (6) Pascal Quignard, La haine de la musique, Calmann-Lévy, 1996.

¤ (7) Don Miguel Ruiz Les Quatre accords toltèques, Poche Jouvence, 2005.

Notes complémentaires

Emmanuel Comte est créateur du concept Sonologie - Sonothérapie - Toucher par les Sons©

 

Autres articles sur la Sonologie sur le flux RSS du Centre de Recherche Medson

  • Le Son touche l'enveloppe musicale de l'être.

  • La plus belle musique est celle qui émane de son être.

  • La musique est faite de silence. Le silence n'existe pas. La musique existe-t-elle ?